Agroécologie

Un papillon réapparait sur l’ile de Ré grâce à de nouvelles pratiques

Découvrez pourquoi les 60 vignerons coopérateurs d’Uniré ont décidé collectivement d’arrêter les traitements insecticides

l'objectif

Les viticulteurs de la coopérative Uniré ont abandonné des pratiques néfastes à un papillon endémique. A Ré, la nature est un joyau à préserver. Conscient de la qualité et de la valeur de ce patrimoine les 60 vignerons coopérateurs d’Uniré ont décidé collectivement d’arrêter les traitements insecticides. Ce qui a notamment fait réapparaitre le papillon Azuré du serpolet, une espèce protégée et qui avait disparu. Les associations locales de protection de la nature coopèrent avec les vignerons sur ce sujet.